[ibu]

 ibu, dès le berceau, a reçu des noms d’oiseau. La voix sûrement pas en extinction, et devant le désert à traverser, il a gardé dans la main le poil de la bête et il a chanté son poème. Les yeux rivés au ciel. Nyctalope en nuits blanches. Ça l’a sauvé. ibu bubule, jubile et tutube à tue-tête. La fête l’a pris sous son aile. Il adore les nocturnes, à ‪Chopin‬ comme à Rio. Il fait la tournée des grands-ducs. Il tord le cou aux idée fixes et veut jouer les devins, le moineau. Il joue de tout, un peu comme une buse, mais c’est pas non plus le chant du cygne. Mais si c’est prise de bec et injuste, trahison et tragédie, là y’a sorcellerie au bout des serres, y’a colère d’encre et  ibu , dedans comme dehors.
Pan ! Il prend sa flûte et sa plume et gratte et miaule et froue et hue. Pas fou dément (le diable est au placard avec tous ses suppôts), mais de rage, fou. D’amour, fou. De liberté et de partage, à lier. Et là il pond. Et lorsqu’il dépose ses mots dans les feuilles de ses vieilles branches, ibu espère toujours les voir s’envoler.

Adrien Ledoux est auteur compositeur interprète ainsi que metteur en scène, scénographe et comédien. Il conçoit chaque projet musical comme un spectacle à part entière.

Après Échappés de Sangatte * qui évoquait la liberté et le droit des peuples à disposer d’eux même à travers un set de 15 morceaux puis fils Barbelet qui traitait de la confusion et du sentiment d’être enfermé autant qu’emmêlé dans une musique improvisée aux couleurs du jazz et de la fanfare il a décidé cette fois-ci de proposer un travail sur la solitude et la marginalité face à un monde devenu aussi fou que drôle.

 

Il utilise l’alphabet phonétique pour montrer son engagement dans l’oralité.

L’instrumentarium qu’il propose seul en scène est composé de programmations électroniques et d’enregistrements acoustiques additionnés de guitare électrique, clarinette, claviers, Térémine, percussions et chant en direct. Voyageant de poèmes ciselés  à des pamphlets grotesques, de blagues anecdotiques à de la prose scandée il retrace le parcours d’un rapace nocturne  le temps d’une lune au milieu d’étoiles perdues.

*Échappés de Sangatte

Découvertes du festival Alors .. Chante ! le 9 mai 2013 à Montauban (82)

Festival Fédéchanson le 19 novembre à la Reine Blanche à Paris (75)

Atelier de Montauban dirigé par Philippe Albaret du Studio des Variétés décembre 2013 (82)

Présélections des Inouïs du Printemps de Bourges à John Lennon Limoges 31 janvier 2014

Retrouvez les trois premiers clips d'Ibu ci-dessous !

Contact Booking - Management
Philippe : 06 11 29 24 43

kanopeprod@gmail.com 

 

 

© 2014 Kanopé Productions  / 40 rue Elisée Reclus 87000 Limoges / kanopeprod@gmail.com / 06.11.29.24.43 / Mentions Légales

  • Facebook Classic
  • YouTube Classic
  • Twitter App Icon
  • SoundCloud Classic